01 Avril 2006

Publié le par Daddy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01 Avril 2006  

 

 

 

"fist class!" Et pourtant ce n'est pas un poisson d'Avril. (photo daddy 2006)...

 
 

01 Avril 2006. 

Et ce n’est pas un Poisson. 

Et non, ce sont des choses qui arrivent. Le 30 Mars, notre chauffeur nous a déposé devant l’hôtel, et nous a confirmé le rendez vous du 1er. Avril à 7h.00 même endroit. Notre « avion » pour Saigon décollant à 8h.15.

6h.45 nous sommes prêts. 7h.00 autour de nous plusieurs voitures démarrent pour l’aéroport. 7h.05/7h.10 pas de voiture, et l’aéroport est éloigné. 7h.15, je file à la réception, à cette heure matinale, personne ne parle en Français. Je montre le téléphone à la réceptionniste, et lui écrit le n° de l’agence, il est trop tôt pas de réponse.

« Problème ? » yes pas qu’un peu !...

La jeune femme a compris, que quelque chose cloche....

On baragouine quelques mots. "A quelle heure le vol ? " 8H.15, "vite un taxi !..". Elle file vers le hall d'entré, appelle un taxi, en 10 secondes les bagages sont chargés, elle explique l’urgence au chauffeur. Puis se tournant vers moi m’annonce que je devrais régler 250.000 vnd pour la course. Je ne m’étendrai pas plus sur ce sujet.

Par chance l’autoroute est tout prêt (mais pas l’aéroport) je m’adresse au chauffeur, « you schumacher ? »  Il se marre.

Alors GO !...

 Enfin p’tete pas si vite quand même, et bien si, et il accélère le bougre. Ca vibre de partout, je prie le ciel pour que tout ce qui fait partie de la voiture reste solidaire du châssis. Et ça marche.

Je reste les yeux scotchés sur la pendule du tableau de bord. Mais à cette vitesse on fait quand même des km.. Enfin les bâtiments de l’aéroport sont en vue. Avec Evelyne on s’organise, elle descendra et filera au comptoir avec les billets,  moi je paierai le taxi et m’occuperai des bagages.

Lorsque je la rejoins avec mon caddie elle fait une drôle de tête. Le vol est « full ».

Les gens du comptoir s’animent et discutent entre eux, 3 minutes plus tard, l’un d’eux signe sur un papier,et, miracle, nos bagages avancent sur le tapis roulant. Peu de temps après nous sommes sur le tarmac, et, première bonne surprise, l’avion, c’est un vrai avion, (comprendre un bi réacteurs et non pas un tuyau avec deux hélices) lorsque nous embarquons l’hôtesse nous accompagne dans les six premiers rangs de la cabine. Ceux qui voyagent souvent auront compris, « First class » ils nous ont surclassé. Un voyage confortable somme toute jusqu’à Saigon.

A l’aéroport « Bel » nous attend, on s’installe très vite dans la voiture avec la clim. Dehors on crève de chaud et l’humidité est redoutable. Apprenant notre mésaventure, Bel téléphone à l’agence d’Hanoi. « Le chauffeur ne s’est pas réveillé, tout le monde est désolé, et nous vous prions de bien vouloir nous excuser. » explique-t-il, «bien entendu j’ai reçu ordre de vous rembourser les 250 000 vnd. Que vous avez donné au taxi»

Affaire classée…..

Ce matin là, nous nous sommes baladés dans Saigon puis, à midi nous avons rejoint l’hôtel. Inutile d’espérer faire autre chose que la sieste + 42° c’est chaud.

Vers 15h.00 nous avons retrouvé « Bel » il nous à accompagné dans une pagode ancienne, dans un atelier de laques Chinoises très intéressant  puis dans le quartier chinois, le temps a passé très vite. A Saigon c’est la période des grandes chaleurs. Demain matin départ pour le delta du Mékong. 

 
 

 Ces lampes en papier, quand on en voit à Paris ça fait réver. (photo daddy 2006)

 

 Un ex voto est accroché sur la spirale d'encen qui brulera pendant un mois. (photo daddy 2006)

 

 Le noms des donateurs est inscrit sur du papier de riz, puis accrochés sur le mur. (photo Daddy 2006)

 

 Fabrique de laque Chinoise. (photo Daddy 2006).

 

Pacer un cobra dans une bouteille,completer avec de l'alcool etc.... (photo Daddy 2006).

Publié dans voyages

Commenter cet article