Sapa-paysages-de-reve-24 /03/2006

Publié le par Daddy

 Les terrasses de SA PA... put... !!!!! QUE C'EST BEAU. (photo daddy 2006)

 J'en ai plein d'autre des photos mais a quoi bon le mieux c'est de venir pour voir. (photo daddy 2006)

Village de Cat Cat femme Hmpng noire rentrant des cultures. (photo daddy 2006)

 24    Mars 2006.

 
Pas de panique nous sommes le lendemain.
A chaque jours suffit sa peine non ?.
De plus il n’y a pas de peine, il y a déjà quelques jours que nous sommes rentrés et j’ai toujours la tête là-bas et en plus pas du tout pressé de redescendre.
 
Lorsque nous vous avons quitté, nous prenions un café avant de monter (c’est le mot) a
 Sa Pa. Nous nous installons donc dans le 4x4 et c’est reparti. Des les premiers virages, nous avons compris que cette étape nous surprendrait. Et c’est le cas. Il faut à peine une heure pour franchir les 25 km. qui nous séparent de Sapa, et nous nous sommes arrêtés plusieurs fois déjà pour contempler et mémoriser ces paysages grandioses. Et les scènes de vie des peuples montagnards se multiplient sur le bord de la route. Quand ce n’est pas un troupeau de vaches qui nous arrête complètement ou bien un buffle qui décide de nous ouvrir le passage. Nous arriverons ébahis à l’hôtel Victoria les yeux déjà remplis de toutes ces tranches de vie.
HOTEL VICTORIA SA PA. Un palais.
A peine les formalités remplies par notre guide, nous prenons possession de notre chambre. La douche, un peu de répit  pour oublier vite fait la nuit dans le train, et nous redescendons au salon ou un feu de cheminée réchauffe l’atmosphère.
Dans les couloirs, Evelyne est accostée par un grand gaillard « Bienvenue Madame je suis le gérant de l’hôtel, etes vous bien installée, etes vous satisfaite de l’accueil, si vous avez le moindre soucis n’hésitez pas a faire appel à moi » C.Q.F.D…..
Nous retrouvons Tiet qui nous annonce : « aujourd’hui c’est marche à pieds » et pourquoi pas ?.
 En traversant le village, nous avons croisés beaucoup de minorités ethniques, puis un escalier et nous nous retrouvons en plein marché. Une ou deux ruelles plus loin, une barrière ??? Et bien oui il faut payer lorsque l’on est touriste et que l’on veut emprunter le chemin qui mène à Cat Cat. Pendant que Tiet s’acquitte de cette tache, le temps lui, décide d’entrer en action. Les nuages disparaissent peu à peu et le soleil fait montre le bout de son nez. Et nous , nous commençons une descente de plusieurs km. sur une piste fort bien entretenue. A chaque pas il faut tourner la tête, quand ce ne sont pas des rizières en terrasses, c’est une ferme typique ou bien encore une scène des champs qui retient notre regard. Et sans y prendre garde, nous allons arriver en bas de ce village surprenant, traverser un pont de singe et amorcer une remontée dont nous ne nous sentons pas trop capable. Qu’a cela ne tienne Tiet sort son mobile de sa poche et quelques minutes plus tard, c’est confortablement installés, (dans le plus pur style Vietnamien) à l’arrière de motos que nous remontons.
 OUF !...
Nous avons pris notre repas au restaurant « Baguette et chocolat ». C’est un établissement qui forme des jeunes gens en difficultés et la section cuisine fait aussi restaurant, c’est très sympa et en plus on y mange bien.
Puis une bonne sieste réparatrice et nous repartons a l’assaut d’un pic, il nous faut grimper des centaines de marches dans un grand parc fleuri et puis  en haut à l’intérieur d’une grande maison typique, un superbe spectacle de danse folklorique.
Ce soir c’est décidé on met les petits plats dans les grands. Comme j’éprouve des difficultés avec la carte, j’ai juste à prononcer la formule magique « The boss please » et en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire le grand gaillard de ce matin arrive. « Je vous conseille pour commencer notre panier de nems assortis » puis etc. etc….
Nous terminerons par un fondant au chocolat, Evelyne s’en lèche encore les doigts.
Une petite heure passée dans les profonds fauteuils du salon, l’inévitable green tea fumant dans sa tasse et hop dodo.   Demain c’est encore une sacrée journée qui nous attend.

 

 L'hotel Victoria  "un palais" perché dans les montagnes. (photo daddy 2006)

 

  

 " je vous recommande notre assortiment de nems" et il avait raison. (photo daddy 2006).

 

 

 

 Petit fondant au chocolat sorbet de coco  tuile et son coulis de fraise juste pour le fun. (photo daddy 2006)

 

Publié dans voyages

Commenter cet article

cindy 07/05/2006 13:35

j'adore l'hotel!!! c bien un hotel pour moi sa. bisouss ta petite fille

Barulaïre 16/04/2006 23:17

et pardon pour les fautes de frappe !

Barulaïre 16/04/2006 23:11

Oh ! Sa Pa et Cat Cat ! quelle merceille ! Nous avons adoré ! Votre photo de riziuères innondées est particulièrement belle et nous donne envie de retourner là-bas à d'autres saisons (mais pour le moment nous n'avons pas le choix). C'est un régal de refaire ce voyage par vos photos et articles...Bien cordialement